Guérisons de la leucémie

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une maladie cancérigène dont les caractéristiques montrent une prolifération des globules blancs plus précisément des lymphocytes T qui se propagent dans la moelle osseuse en passant dans le sang. Or les lymphocytes T ont un rôle primordial dans l’immunité de l’organisme, ce sont elles qui défendent le système organique contre les agressions extérieures.

 

Par ailleurs, la leucémie lymphoïde constitue 30% de toutes les formes de leucémie connues et touche les patients âgés de 70 ans au moins.

 

Traitement à base chimiothérapie pour guérir de la leucémie lymphoïde

 

Le traitement de la LLC débute par une surveillance de la progression de la maladie et on veille à administrer les vaccins contre la grippe et affections pneumocoques et ce, tous les cinq ans parce que les patients sont assez fragiles face à ces maladies. Ceci n’est appliqué que pour des patients qui présentent une LLC au stade primaire.

 

Lorsque  les patients ont atteint un stade avancé, on doit leur administrer des molécules de chimiothérapie pour combattre les cellules cancérigènes qui se propagent dans la moelle osseuse.

 

En cas de résistance aux molécules de la chimiothérapie, les médecins peuvent pratiquer une greffe de cellules souches communément appelée allogreffe. Il faudra bien évidemment une personne dont la compatibilité immunologique avec le patient est possible.

 

Lorsque la greffe a été pratiquée par chirurgie, on administre au malade une chimiothérapie plus puissante qui va agit en deux phases : premièrement, elle supprime un nombre important de cellules saines de l’organisme et deuxièmement, détruit aussi les cellules cancéreuses.

 

Pour remédier à la destruction des cellules de l’organisme, les cellules souches saines sont introduites dans le sang et après quelque temps, elles se prolifèrent et reconstituent les cellules du sang de l’organisme du patient.

 

Un traitement expérimental contre la leucémie lymphoïde

 

Les scientifiques de l’université de Pennsylvanie ont expérimenté un nouveau traitement contre la LLC qui a donné des résultats intéressants en utilisant des lymphocytes T génétiquement modifiés. Si ce traitement s’avère aussi efficace lorsqu’il sera à disposition des patients, ce sera une phase majeure dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique.

 

Ce nouveau traitement applique une méthode très développée en prélevant les lymphocytes T chez les patients, puis on les soumet à une modification génétique grâce à lentivirus qui auront pour tâche de détruire de façon sélective uniquement les cellules cancéreuses. Par ailleurs, les scientifiques ont mis au point un procédé qui permet aux lymphocytes T modifiés de se multiplier rapidement dans l’organisme.